MICHEL BERTHELOT Expositions Poésie Musique et Création Artistique à MELUN- Les trains_5 MICHEL BERTHELOT Expositions Poésie Musique et Création Artistique à MELUN- Les trains
Accueil




LES TRAINS

Mikado 141R quittant la gare de Saint-Amand Montrond Août 2005 Photographie La France vue du Train © www.francevuedutrain.net

Mikado 141R quittant la gare de Saint-Amand Montrond Août 2005 © Photographie La France vue du Train et Association de la 141R 840

La construction du réseau à l'étage...
...a commencé au mois d'août! Par rapport à l'idée initiale de l'année dernière, le projet a été modifié. L'installation aura la géométrie d'un L dont le plus grand plateau a vu ses dimensions augmenter légèrement depuis.
Rendez-vous sur cette page pour un descriptif du projet...
l'esprit du réseau

Vous pouvez consulter ici une vidéo, au format windows media, de la construction et de son évolution. Naturellement, ce film sera complété au fur et à mesure de l'avancement des travaux!

...à la fin du mois d'août l'installation se poursuit. Dans la vidéo les dernières images, dont celles-ci, présentement assorties de quelques explications relatives aux tracés actuels et à venir


      
Le plateau de circulation principal comportera 3 circuits, en ovales simples. Actuellement deux de ces circuits sont fonctionnels. Le circuit le plus serré, c'est à dire intérieur, sera réservé aux matériels aptes à s'inscrire en courbes de faible rayon. En fait, une ligne secondaire... Ce circuit comprendra une petite gare de passage, très limitée mais à correspondance. Ce choix émane de la configuration du plateau, qui comme vous le voyez comporte un vide. Ce vide n'est pas destiné à perdurer, mais c'est un accès indispensable, pour le moment au montage, ensuite à la maintenance. Pour utiliser ce plateau "dans le plateau" et lui préserver sa mobilité, même toute relative, j'ai opté pour du décor, sans aucun raccordement aux circuits HO. Par contre, l'idée m'est venue d'y installer un réseau à voie étroite... donc totalement indépendant du réseau HO. J'aime bien ces matériels un peu désuets et on trouve encore des locos, voitures et wagons et même rails de l'époque Egger Bahn... et puis naturellement, il y a aussi des matériels neufs. Donc la petite gare de passage, dont le BV et les abords seront positionnés sur le plateau mobile, assurera cette correspondance HO/HOe... tout en conservant la totale mobilité du plateau intérieur, car totalement désolidarisé du plateau principal. La rampe que l'on voit en construction se raccordera à l'autre branche du L, sur un autre réseau secondaire positionné au niveau (+1), au dessus des voies de garage. On voit le début d'implantation des ces voies sur la 2ème photo à gauche. En fait ces voies sont à double entrée et l'on peut aller d'un côté à l'autre, en utilisant la voie qui fait le tour du plateau principal. A l'intérieur de ce faisceau, on pourra passer d'un côté à l'autre, pour bricoler autant que faire se peut... En ce qui concerne le plateau principal, je ne sais pas encore si un circuit serpentera au niveau (+1). Il y a beaucoup de reliefs à mettre en place et pour le moment, place aux implantations niveau (0), sauf bien sur la rampe.

Quelques mots des options d'alimentation et signalisation: L'alimentation est analogique, avec des vieux matériels je n'ai pas opté pour le digital, lequel demandait aussi un lourd investissement de départ. Actuellement il s'agit de vieux systèmes Jouef et Lima, mais naturellement ils seront remplacés prochainement par des alimentations plus sophistiquées, plus souples. Ceci dit il n'est pas utile de disposer de beaucoup de puissance puisque chaque circuit possède son alimentation et qu'il ne sera guère possible de faire circuler raisonnablement plus d'un train sur chacun d'eux. En fait j'ai opté pour une simplification maximum des systèmes. Pas de cantons car les circuits étant assez courts les rames dépasseraient facilement la longueur du canton! Par contre, bien sur, il y aura des signaux. Certains sans doute avec action sur l'alimentation des voies. Chaque circuit est indépendant en terme d'alimentation. Pour passer d'un circuit à l'autre, une section à double coupure [ Cab control ] avec inversion, et coupure, d'alimentation. Bien sur, sur chaque circuit des sections d'arrêt permettront de bloquer les trains. Le faisceau de garage aura sa propre alimentation lui autorisant de bricoler "à part"... ensuite en permutant la source on pourra envoyer les trains vers le circuit principal, dans un ou l'autre sens.

Pour la commande générale, je pense m'orienter vers le système TCO, mais simplifié. Je vais conserver le choix du tracé des voies avec positionnement des commandes [ inversions traction, sections d'arrèt, aiguilles et dételeurs, signaux... ], mais par contre je n'envisage pas, pour cette installation, un retour lumineux sur le tableau. Ces dispositions seront probablement appliquées dans le prochain réseau, plus grand... Il n'est pas exclu que sur le plateau principal, ou secondaire, on monte ultérieurement au niveau (+2), tout dépendra de l'évolution. Comme je le mentionne dans le petit texte l'esprit du réseau, la construction se fait sans plan. Comme les choix sont plutôt simples, à tous niveaux [ tracés, commandes, principes de circulations... ], cette option de réalisation autorise une certaine improvisation dans l'élaboration du réseau.

Ci-dessous deux petits films de la fin du mois d'août. Le circuit extérieur n° 1, sur lequel tourne un TGV SE Jouef, et le n° 2, qui accueille une Pacific Nord Jouef tractant 2 Bruhat Roco et 2 Métallisées Jouef, sont fonctionnels. Sur l'autre vidéo on retrouve le convoi tiré par la "Chocolat" - quelle décadence pour elle! et une 9200 Jacquemin, Lima, en tête de voitures bleues et d'une DEV inox de type "Mistral", le fourgon de queue est plus ancien, Sur la rampe en cours de construction un Picasso Jouef attend sagement. Les essais sont positifs et la montée se fait parfaitement, c'est déjà ça! On voit très bien à gauche l'ébauche des faisceaux de stationnement, naturellement, la Halle Marchandises ne restera pas là! On peut distinguer sur les voies, une 40100 Lima et une 25500 Jouef, une BB 12000 Jouef devant les 3 voitures Fleischmann à porte centrale et 3 essieux, issues de modernisations comme on en faisait après-guerre. Je me souviens parfaitement avoir usé dans mon enfance de ces voitures, particulièrement peu confortables... Mais à l'époque... Quelle diversité dans les matériels! Aujourd'hui... quelle tristesse, entre le concept TGV et les automotrices TER et Banlieue... Même les "p'tits-gris" vont disparaître, c'est tout dire!



Au début du mois d'Octobre 2009, la construction se poursuit par la pose du circuit intérieur, au rayon le plus serré. Par ailleurs le raccord extérieur entre les entrées-sorties des faisceaux de garage est presque terminé, faute de rails, il le sera la prochaine fois! En ce qui concerne les faisceaux justement, la pose des voies se poursuit lentement, il faudra plusieurs mois avant qu'elle ne soit achevée. Au programme des futures interventions, essentiellement l'électricité. Il commence à y avoir quelques fils et l'installation aurait besoin d'une petite mise en forme. Un minimum de focntionnalités est attendu. Le décor fait timidement son apparition avec quelques plaques du mur de soutènement. Quelques images de l'état actuel, donc ainsi que de petites vidéos de circulation. Le Tgv Thalys Mehano est d'acquisition récente, ainsi que la 030 Roco et une 230 Fleschmann.